Ce matin, pour commencer, rien ne change :

L'isolation. LA fameuse isolation. Le point chiant décrit par pas mal de personnes ayant fait leur propre camion...

Aujourd'hui, il a fallu commencer par coller les ventouse nécessaire et l'entrée 220V pour connecter le tout histoire de pas être emmerdé une fois la paroi remise...

Ensuite, on étale les parois par terre pour découper le lino...

et hop, une petite photo posée-pour-faire-comme-si-que par Nico himself :

... pis finalement, comme une bouteille à la mer, il expie :

Une fois tout ça fait, on attaque le déroulage...

Voilà le côté des ventouses et connections :

Déroulage, agraphage... cette p... d'agrapheuse nous crachait régulièrement son ressort à la tronche... Nico a soigneusement évité, moi je l'ai pris en pleine poire... et il est retombé... derrière l'isolation déjà posée... GNIIIIIIIIII

Heureusement, cette aprèm', si le temps était pourrave, l'humeur était au beau fixe, et les nerfs lâchaient, donc on s'est bien marré. Un bon épisode "mousse P.U. pour tailler les parois des évacuations du frigo, les mêmes qui nous ont permis de récupérer le fameux ressort de l'agrapheuse sans tout défaire...

N'y tenant plus, on a joué à cache-cache... par contre, pour le paint-ball, on avait qu'une agrapheuse, alors on s'est abstenus...

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'isolant marche bien, passqu'on s'est choppé une super suée là-dessous alors qu'il faisait pas chaud du tout dehors...
Nico découvre avec stupeur que l'isolant multicouche, c'est une belle merdasse à découper...

Là, on pense à bien découper à chaque fois qu'il y a un truc qui doit sortir de l'isolation...

... tout... électricité, gaines de chauffage, evac' de frigo...

... pis dans l'histoire, faut pas oublier de faire le joint entre les différentes couches d'isolants (ça couvre pas tout, la largeur d'un rouleau) avec du scotch alu... et là, on est pas trop de deux...

Remettre le plancher... commencer à remettre des parois... on en chie car l'isolant même écrasé, fait dans les 10mm, et nos mesures prenaient en compte un peu moins...

Nico en plein remontage de plafond (grosse bataille du soir...) :

Notre technique pour appuyer sur le plafond...

Quelques bourrelets d'isolants nous emmerdent...

Et du coup, le support gauche des meubles de plafond ne monte plus... on verra ça demain...

Le boulot du jour :

Demain, on finit de tout remonter, on linote et on continue tout ce qu'on peut !!!